Nôs-Ârdènes sont mou bèles

Èn årtike di Wikisource.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Emojione 270F.svg Ciste ouve ci egzistêye eto divins ds ôtès ortografeyes : Rifondou walon.
Nôs-Ârdènes sont mou bèles
1982
Schoûtez l' oteur lu-minme (prononçaedje come el prumire modêye)


I

Is courèt tourtous vôye du viyadje[1]
Pou waîter d’ gangner leû vicadje
Lon d’èyû ç’ qu’il ont vnu au monde.
Dupwîs toudis, il ont tûzé,
Ostant lès lwagnes quu lès rûsés
Qu’en d’mèrant, is s’alint fé djonde.

« Lès vîs, n’èst-ç’ nin dès mau alvés ?
Wèyez come is s’ ruchourbèt l’ nez
Avu la mantche du l’ camisole. »
« Ây, maîs zês, is sont co capâbes
Du sîre ène passêye, minme dins l’ sâbe,
D’apicer in lîve à l' bricole.

Ây saîs’ ! Nôs-Ârdènes sont mou bèles
Tape l’oûye ! Ruvolà[2] lès-orondes
Maugré qu’èles ont katoûrné l’ monde,
C’èst ci-d’lé qu’èles ont leûs tchapèles.


II

I c'mècint pa câsser aus pîres
Quu lès-aidants n' savint pus sîre
Pou lès tchèrdjer su lès bègnons;
Lès maçoner, lès r'jwintwayer
Î astotcher èn-espalier
Et la v'là bautîye leû maujon.

C'astot là qu'il alint viquer,
Fer dès-èfants èt lès-alver
Monder lès vatches, foyer l' courtiadje.
I n'aurot nin sté timps qu'on cale
Avu la dossêye su lès spales;
Falot la pwârter sins-aradje.

Ây saîs’ ! Nôs-Ârdènes sont mou bèles
Tape l’oûye ! Ruvolà lès-orondes
Maugré qu’èles ont katoûrné l’ monde,
C’èst ci-d’lé qu’èles ont leûs tchapèles.

III

Deûs couchèts, trwâs pouyes èt in tchin;
Lès dêrêyes, ça dèpend du timps;
A l' cinse, toudis yauk à tchic'ter;
Insi, jamaîs pont d' timps d' piêrdu
Et quand lès couméres v'lèt rèchu,
Ene dicauce, ça n' fwaît nin r'nic'ter.

Zês qu'ont moussé dins lès gendârmes,
Dins lès bûreaus û dins lès douwânes,[3]
Is n'ont pont d' mau pou fer leûs-eûres.
Maîs qué plaîji du l' vicaîrrîye
S'i faut trovu s' fame amwaîjîye
D'èsse raclôse tout d' djoûr lon d' vosse coeûr.

Ây saîs’ ! Nôs-Ârdènes sont mou bèles
Tape l’oûy ! Ruvolà lès-orondes
Maugré qu’èles ont katoûrné l’ monde,
C’èst ci-d’lé qu’èles ont leûs tchapèles.

Note Wikissourd
Ricopyî come sol tapéscrît (tapaedje al machene a scrire, adon sins faflotaedje ås grandès letes).

Pî-note

  1. metou po « viadje » (ût-pîtadje).
  2. « Ruvlà djà » dins l' eredjistrumint.
  3. po « dwânes » (ût-pîtaedje)