Nût d’ Noyé

Èn årtike di Wikisource.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Nût d’ Noyé

Nût d’ Noyé

Lès-aubes ont grèté lès nûléyes,
I son.ne sipès dès plomions d’ nîve,
Lès chabots dagnenut su l’ pavéye,
Lès lantiènes blamenut dins leûs fîves.

Su l’ vôye qui nos min.ne à l’èglîje,
Li vint a chové lès nûléyes,
Nos massales rodjichenut d’zo l’ bîje
On s’ rafîye tot laudje dèl vièspréye.