Noyé (Desmet)

Èn årtike di Wikisource.
Aller à la navigation Aller à la recherche

Noyé

Adaptation de « Noël » de Th. Gauthier.

Nwêr di gayète su l’ nîve èdjaléye,
Clotchîs : sonoz one sitampéye,
L’Avièrje, assatchîye, clincîye si tièsse
Su s’-t-èfant, mièrnu, sins pont d’ pèces.

Minme nin one chabraque po l’ garanti
Do frwèd, l’ gadelot stindu dins lès strins.
Dès twèles d’aragnes à dispaurpî
Pindenut do twèt qui toûne à rin.

I triyane su l’amindjî dès bièsses,
L’èfant qu’on-z-a lomé Jésus.
Li boû èt l’ baudèt lî faîyenut fièsse,
Po l’ richandi, sofèlenut d’ssus.

Dissus l’ fayé twèt, tot laudje di nîve
One musique tchaît, èle djoûwe : Noyé !
One tchanson qui rapaujîye dès fîves ;
Lès bièrdjîs qui tchantenut : Noyé !