Tès-oûy

Èn årtike di Wikisource.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Tès-oûy
s.d.
P. Charlier, Fleurs dialectales (La Propriété Terrienne),
Rèlîs Namurwès, août 1974, Sofadi, Bruxelles

Solia à l’ pëquète dè djoû,
Solia à l’ vièspréye,
Lès coleûrs d’on laîrdjè,
Lë tchanson d’one maserindje :
C’èst ça, tès-oûy !
Faut ratinde quë t’ voûyes.

Ciste ouve cial est eplaideye so Wikisourd dizo l’ licince : Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 Unported.