Mes deux lingage

Èn årtike di Wikisource.
Aller à la navigation Aller à la recherche
[ 123 ]
Mes deux lingage
Air de l’Élixir du docteur Grégoire, de Nadaud.
1.

J’eplôie po jâser,
Et même po tûser,
Deux lingage appris d’jônesse ;
Onc si nomme francès
Todi j’admeurrès
Si douceur et ses richesse.
L’aute c’est on wallon
Rude et franc tot comme nos pére ;
C’est on vért jeton
Qui s’sitind avâ ’ne lîbe térre.

R.

Ah ! ji v’s aime, lingage di m’patreie,
Vî wallon, hossîz mes oreie
Jusqu’â dièrain joû di m’veie.

2.

Po k’nohe li prumî
Ji m’a-st-anoyî
Bin des heure so l’banc d’li s’cole ;
J’esteus tourmètė,
Ca d’mes liberté
On n’m ’aveut leyî pus nolle.

[ 124 ]

J’a-st-appris l’wallon
Tot jouant âs campinaire,
Âs mâie, â dragon,
Dizo l’bleû cîr, ès plein air.

R.

Ah ! ji v’s aime, lingage di m’patreie,
Vî wallon, hossîz mes oreie
Jusqu’â dièrain joû di m’veie.

3.

Qwand divnou pus grand,
Fîr di mes vingt an,
Ji cora les bal, les fiesse,
J’a bon d’y songî ;
J’oia gazouyî
Ès francès m’prumîre maitresse.
Main did’vant çoula
Li voix d’ine mére â coûr d’aur
Ès wallon m’diha :
Mi èfant, mi p’tit trésaur.

R.

Ah ! ji v’s aime, lingage di m’patreie,
wallon, hossîz mes oreie
Jusqu’â dièrain joû di m’veie.

4.

Li lingage francès
Todi nos sièvret,
On l’jâse avâ l’monde étir ;
Grâce à lu j’dirès
Qui les peupe si d’net
Les main po d’zeu les frontire.

[ 125 ]

Main si conte nos dreut,
Si dressîve on tèméraire
Nosse wallon direut
Âs arme !! Lîge et Saint-Lambert !

R.

Ah ! ji v’s aime, lingage di m’patreie,
Vî wallon, hossîz mes oreie
Jusqu’â dièrain joû di m’veie.

Nicolas Defrecheux.
Li 26 décimbe 1861.