Responda d’ Elinne då Molén

Èn årtike di Wikisource.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Responda d' Elinne då Molén (pa Djôzef Dokir)
Li Rantoele, l° 93, 2020

On pôreut dire cråndimint d’ leye : « Li cene ki n’ a k’ on toû, ele ni vike k’ on djoû ». C’ est insi ki li dmandeu åreut polou ataker l’ responda d’ ene kimere del Viye Såm bén cnoxhowe des waloneus del Hôte Årdene. Hay evoye!

Filmeu-produjheu : Dj’ estans li 9 d’ octôbe 2019 et dj’ avans ciddé nosse touropereu, li grand adjinçneu des radjoûs del Rantoele, Djôzef Dokir. Et vola, li grande vudete del tchanson del Viye Såm, Hélène Maréchal. Asteure, dji lai li dmandeu dimander cwè et kesse al respondeuse.

Dimandeu (Dm.) : Est çk’ on vos doet lomer Hélène Noël, Hélène Maréchal; oubén, dj’ a l’ epinse k’ i gn a co èn ôte no ki vos dût [convient], c’ est Elinne då Molén ?

Elinne d’ å Molén (EdM) - Oyi, et gn a co des djins ki m’ lomèt insi. L’ ôte djoû, dj’ esteu-st evoye pormoenner dilé l’ grand vevî del Viye Såm, et gn a on pexheu ki m’ atôtche insi « Tén ! Vla Elinne då Molén ! » « Abén ! di dj', i gn a ddja lontins k’ on n’ m’ a pus lomé come çoula » « Abén ! dji vs kinoxhe insi, mi » dit-st i.

Dm. : Dijhoz, Elinne, on vs kinoxhe på teyåte et pal tchanson, mins avîz vs ene preferince ?

EdM : Away ! Dispu todi, c’ esteut l’ tchanson.

Dm. : I paret k’ vos tchantez tote li djournêye ?

EdM : Toltins ! E l’ coujhene, e l’ såle di bagn; dji n’ m’ è rind minme nén conte, mins dji tchante toltins, mi.

Dm. : Vosse fidelté å lingaedje walon, ça vos vént d’ wice ?

EdM : Di mi efance. Cwand dj’ esteu ptite, nos dmoréns å molén do Ptit Tier – did la : mi no d’ Elinne då Molén – et on djåzéve walon toltins : avou popa et moman, avou mes frés et sours.

Dm. : Les parints djåzént walon avou les efants, et les efants respondént e walon ?

EdM : Awè, mins on-z esteut polis, hin. On n’ atouwéve [tutoyer] nén.

Dm. : Vos djhîz « vos » a vos parints. Inte di vozôtes avou ?

EdM : Åy ! Gn a djusse mi sour et mi, k’ estént les deus pus djonnes, on s’ atouwéve. Avou m’ fré, on s’ djåzéve todi walon. On s’ rescontréve, minme par après k’ il eseut maryî, on s’ djåzéve walon. C’ esteut impossibe por mi di djåzer francès. Ça n’ sôrtixheut nén.

Dm. : Et pol djoû d’ ådjourdu, les ocåzions do djåzer walon, end av co sovint ?

EdM : Cwand dj’ a m’ sour ki m’ vént dire bondjoû, bén, on s’ djåze todi walon.

Dm. : Vos av viké avou – sovnans nos avou Djôzef Bacusse – l’ esperyince des waloneus do payis d’ Såm, ene soce k’ a renondé nosse lingaedje.

EdM : Åy ! C’ esteut des belès anêyes, çoula.

Dm. : Vinans è å teyåte. Av co sovnance di vosse prumire pîce ! Et vosse prumî role marcant !

EdM : C’ esteut ene pîce da Camile Gaspard. « Li rond d’ ôr, si djel tén bén. Dj’ a co djouwé dins « Pirontchamp » et dins « Li dringuele ».

Dm. : Pol pus seur, dins vosse veye di comedyinne, vos av yeu des bons sovnis, et vos nd av co yeu motoit des ôtes. Passans azès bons sovnis.

EdM : Nonna ! Dji n’ a todi yeu ki des bons sovnis. Paski dji purdeu tot al riyotreye; dji n’ mi fôrmalijheu nén po ene sacwè d’ meskin, ou insi. Et vola, ça passéve todi. Mins dj’ aveu ene memwere fenomenåle. Dji n’ aléve djamåy sol sinne si dji n’ kinoxheu nén m’ role par keur. Mot a mot.

Dm. : Les acteurs d’ ådjourdu vos oyèt surmint ! (...) Vos av sitou, avou, mwaisse del djowe. Et co bråmint des côps. Et çoula, ça vs a candjî l’ veye Mins vos djouwîz e minme tins. C’ est d’ l’ ovraedje, çoula?

EdM : Dji n’ sai nén mi : les djins, i n’ savèt nén intrer dins leu role po fé les djeus d’ sinne. Mins i fåt ! I fåt, hin : les displaeçmints sol sinne, et les djesses, et les mimikes. I n’ fåt nén dbiter ça come on tchaplet ! Mins i n’ fåt nén vleur fé rire a tot côp. Ça doet vni tot seu.

Dm. : Li publik a dl impôrtance ?

EdM : Oyi, si on-z ôt rire, ça, c’ est l’ rindmint. Ostant li mwaisse del djowe ki les acteurs, on n’ est payîs k’ pa les aplodixhmints. Ca dj’ estans tertos des amateurs.

Dm. : Pol moumint, vos n’ pratikez pus ?

EdM : A neni. Fåt leyî l’ plaece ås djonnes.

Note Wikissourd
li respondeuse si lome oficirmint Hélène Maréchal-Noël